banner2

Le Mot du Président du Conseil d’Administration

PCAReconnue d’utilité publique, la Fondation pour les Parcs et Réserves de Côte d’Ivoire œuvre pour la construction d’un réseau solide de partenaires en vue d’obtenir des moyens, des synergies et un impact durable de nos actions et surtout pour apporter des solutions innovantes aux défis actuels.

Nous nous sommes donné les moyens administratifs et institutionnels pour agir en faveur de la conservation des aires protégées, de la biodiversité et des communautés concernées par les parcs et réserves.

La Fondation est une porte d’entrée crédible pour soutenir les parcs nationaux et réserves de Côte d’Ivoire, c’est donc votre interlocuteur de choix pour un investissement positif, significatif et bénéfique.

Que de chemin parcouru depuis l’organisation en février 2008, de la Table ronde des bailleurs de fonds !
C’est après cette table ronde que le premier fonds de dotation a été mis en place au profit du Parc National de Taï, lequel constitue aujourd’hui, un des derniers vestiges du bloc originel de forêts denses d’Afrique de l’Ouest.
Par ailleurs, grâce au mécanisme innovant de conversion de dettes, la Fondation a pu mobiliser près de 6,25 milliards F CFA au profit du parc national de Taï.

Au total, ce sont près de 7,75 milliards de F CFA qui sont mobilisés pour le Parc National de Taï.
C’est donc tout naturellement qu’au nom de la Fondation, je veux réitérer nos plus chaleureux remerciements, à travers la KFW, à la République Fédérale d’Allemagne, pour les efforts inlassables consentis en faveur de la conservation des parcs nationaux de Côte d’Ivoire.

Nos plus vifs remerciements s’adressent également à tous nos partenaires, à savoir, l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR), la GIZ, la KFW, Afrique Nature International, le WWF, l’UICN, l’AFD, pour ne citer que ceux-là.

L’année 2014 sera marquée par des actions décisives :

  • La prise en charge par la Fondation, d’une part substantielle des coûts récurrents du parc national de Taï ;
  • La finalisation du processus de conversion de dettes au profit du parc national de la Comoé avec à la clé, la mobilisation de près de 6,56 milliards F CFA ;
  • L’utilisation du mécanisme de la Fondation pour la gestion du volet « parcs et réserves » du projet de Conservation des Ressources Naturelles (CORENA) financé par l’AFD dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D)
  • La préparation de la deuxième phase du C2D avec pour objectif, la mise en place d’un fonds de dotation pour le réseau des parcs nationaux et réserves de près de 13,12 milliards de F CFA.

Je reste convaincu qu’ensemble, nous relèverons le défi de la mobilisation des ressources en faveur de la conservation du réseau des parcs nationaux et réserves. Pour cela, un seul crédo, travailler à l’atteinte des objectifs qui ont été fixés afin de mériter la confiance des bailleurs de fonds.
Nous y œuvrons avec confiance et sérénité

Bonne et heureuse année, à toutes et à tous.

Bernard N’DOUMI
Président du Conseil d’Administration